Faut-il limiter les glucides dans les croquettes ?

limiter-glucide-croquette-chien
limiter-glucide-croquette-chien

Les glucides sont des nutriments au même titre que les lipides et les protéines. Autrement nommées “sucres” ou “hydrates de carbone”, elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme de l’être humain, comme celui du chien et du chat. Pourtant, les glucides questionnent : sont-ils bénéfiques ou dangereux pour nos compagnons à quatre pattes ? Ont-ils un réel intérêt nutritionnel ? Nous faisons le point avec vous.

 

Qu’est-ce qu’un glucide ?

La grande famille des glucides regroupent deux catégories :

  • Les glucides simples : dits aussi “sucres rapides”, ils sont très rapidement assimilés par l’organisme. Le saccharose et le lactose sont des sucres rapides.
  • Les glucides complexes : dits aussi “sucres lents”, ils sont composés des deux familles de fibres : les solubles et insolubles.

Les fibres solubles améliorent l’irrigation du côlon et créent un environnement acide limitant le développement de certaines « mauvaises » bactéries. Elles ne sont pas assimilables, c’est-à-dire qu’elles n’apportent pas de calories dans la ration alimentaire de l’animal. On trouve des fibres solubles dans l’avoine, les légumineuses, certains légumes et agrumes.

Les fibres insolubles regroupent notamment la cellulose et l’amidon. Elles sont assimilées par le corps, nourrissent la flore intestinale et améliorent le confort digestif. La peau des légumes, les graines de lin, les céréales complètes, les brocolis et la poire entre autres, renferment des fibres insolubles.

 

À quoi servent les glucides dans l’alimentation du chien et du chat ?

Toutes les sortes de glucides sont utiles à l’animal. Le glucose est le sucre principalement présent dans le sang du chien, c’est une de ses principales sources d’énergie avec les protéines. En outre, elles sont importantes pour maintenir en bonne santé, la sphère intestinale de votre compagnon. Les glucides assimilables (amidon), lorsqu’ils sont bien digérés, lui apportent de l’énergie à hauteur de 3,5/4 Kcal/g de glucides. Ils ont l’avantage d’être une source d’énergie bon marché.

Cependant, tous les chiens ne digèrent pas l’amidon de la même façon. Certaines races ne possèdent pas assez d’enzymes pour le faire, notamment les “primitives”, se rapprochant du chien sauvage (huskies sibériens, chien-loup tchèque…) ou celles de la famille des brachycéphales (carlin, bouledogue français…). Les intestins des chats sont également très sensibles à l’excès d’amidon.

Concernant le chien, son organisme fabrique son propre glucose. Il pourrait donc se passer totalement de glucides dans son alimentation. De manière générale, 20 à 40 % de glucides assimilables dans l’alimentation industrielle conviennent à la plupart des chiens. Chez les chats, c’est plutôt aux alentours de 10-12%. Les fibres solubles quant à elles, ne doivent pas dépasser 2% du total de la matière sèche et 15% pour les fibres insolubles.

 

Le rôle des glucides dans les croquettes

Les croquettes contiennent uniquement des glucides complexes, principalement sous forme d’amidon, apporté par les céréales, les légumineuses ou les pommes de terre. L’amidon est essentiel pour fabriquer les croquettes, car il permet à l’ensemble de la recette de se tenir au séchage, puis d’être extrudé (c’est à dire cuit et passé au travers d’une grille pour former les croquettes).

Cela ne pose généralement pas de difficulté si votre animal digère bien et si la quantité d’amidon dans la recette n’est pas excessive.

Le problème se pose pour les croquettes de mauvaise qualité dont le taux d’amidon est en général très élevé, car c’est un ingrédient bon marché. Cette alimentation trop riche en glucides complexes cause des troubles digestifs, cutanés, voire des carences en protéines, dont le taux dans les croquettes est trop faible. Dans certains cas, l’excès de sucre peut provoquer une prise de poids, voire même du diabète. Alors les croquettes sans céréales seront un atout pour remédier à ces troubles.

Finalement qu’en est-il ? Il est bien difficile pour le consommateur de s’y retrouver, car les étiquettes sont parfois obscures et on peut avoir du mal à obtenir l’information que l’on veut. Par exemple, le taux d’amidon n’est jamais mentionné sur les paquets.

 

Au regard des informations données, il n’est pas utile de faire la chasse à l’amidon et aux sucres. En effet seule une description très précise pourrait vous indiquer si la recette est bonne ou non. Nous pouvons ainsi retrouver en premier ingrédient sur une composition, du maïs et en deuxième composant de la protéine de viande déshydratée. On pourrait en déduire que la recette est trop riche en céréales et donc en amidon alors que si la protéines est d’excellente qualité (muscle, viscères) c’est tout à fait acceptable. Toute est question de quantité et de qualité des matières première utilisées. En tant que propriétaire, soyez à l’écoute de votre animal et de ses besoins, vous saurez rapidement si vous avez choisi la bonne alimentation ou non.

En faisant le choix d’un produit fabriqué en France, vous faites le choix d’un produit de qualité.

Articles similaires